Du 12 au 18 mars

12 mars 2019

Cette semaine, Mercure qui rétrograde et le Soleil en Poissons forment un événement astrologique appelé « la conjonction inférieure ». C’est un moment idéal pour plonger en soi et découvrir ses trésors.

Je t’emmène découvrir le lyrisme d’auteurs nés sous le même signe que toi pour t’inspirer dans ta quête intérieure… Lis en toi, tu es livre ouvert !

Bélier

Cher Bélier, tu es l’étincelle du zodiaque. Tu rayonnes d’un feu initiateur qui peut mener à l’élaboration de beaux projets. Tu es le bouton play, l’énergie vive qui donne naissance, la force d’exister. Tu surgis de nulle part et peut surprendre… Inspire-toi de l’idée propulsée par l’écrivain Éric Reinhardt : « Accepter sa propre bizarrerie pour en faire sa joie, n’est-ce pas ce qu’on devrait tous faire dans nos vies. » Tu es unique, et cela peut suffire à te rendre heureux. L’autrice Marguerite Duras écrivait cela très simplement : « C’est drôle le bonheur, ça vient d’un seul coup, comme la colère. »

Taureau

Je ne sais pas si tu seras d’accord avec Goliarda Sapienza, écrivaine rebelle italienne née sous ton signe, cher Taureau : « Les rêves et le sommeil nourrissent plus que le pain. » C’est qu’être Taureau en période de restriction liée à la guerre, c’était trouver comment se satisfaire autrement qu’avec du matériel. Sapienza eut cette brillante idée : « Voilà, c’était ça le bon chemin : il fallait, comme on étudie la grammaire, la musique, étudier les émotions que les autres provoquent en nous. ». Profite de la présence d’Uranus dans ta constellation pour conscientiser tes ressentis !

Gémeaux

Cher Gémeaux, l’écrivaine Maylis de Kerangal pousse ton signe à son paroxysme dans cette citation : « C’est cela être malade, ne pas avoir le choix ». Alors peut-être te sens-tu coincé par un manque de liberté… Si tel est ton cas en ce moment, lis ce qu’a découvert l’autrice Virginie Despentes, elle aussi Gémeaux : « Ne jamais négliger une information qu’on vous donne, même si sur le moment elle vous paraît sans importance, toutes les clefs ont leur serrure, il suffit d’attendre. » Patience… Fouille dans ton grenier intérieur où tu entreposes tout, tu y trouveras de curieuses ressources.

Cancer

Sais-tu que l’auteur du Petit Prince était Cancer ? Ce n’est pas pour rien qu’il écrit : « Le véritable voyage, ce n’est pas de parcourir le désert ou de franchir de grandes distances sous-marines, c’est de parvenir en un point exceptionnel où la saveur de l’instant baigne tous les contours de la vie intérieure. » Pour équilibrer cette fameuse vie intérieure dont tu as tant la nécessité, il faut parfois faire souffler le vent de la métamorphose. Franz Kafka en sait quelque chose : « La tempête qui soufflait de mon passé s’apaisa ; aujourd’hui ce n’est plus qu’un courant d’air qui me rafraîchit les talons… »

Lion

Dans son chef d’oeuvre Moby Dick, l’écrivain lion Herman Melville confesse : « Pour si grande que soit la supériorité intellectuelle d’un homme, il ne peut pratiquement et durablement dominer d’autres hommes sans jouer une sorte de comédie toujours un peu vile. » Et puisque l’on n’est plus obligé de vivre comme au temps de Louis XIV, je te propose d’abandonner la vie de cour pour plonger dans l’authenticité salvatrice. D’après Charles Bukowski : « Un être libre, c’est rare, mais tu le repères tout de suite, d’abord parce que tu te sens bien, très bien quand tu es avec lui. » Sois libre, cher Lion.

Vierge

Ton cerveau carbure, cher Vierge. Analyser est propre des écrivains nés sous le signe de la Vierge, comme Annie Ernaux qui a été jusqu’à brillamment théoriser ses courses au supermarché. Julien Green, quant à lui, arrive à poser des mots sur l’impalpable : « Tous les hommes ont connu cet instant singulier où l’on se sent brusquement séparé du reste du monde par le fait qu’on est soi-même et non ce qui nous entoure ». C’est un don merveilleux que tu as là, mais s’il t’arrive de te prendre trop la tête, pense à Alfred Jarry, Vierge lui aussi, qui a inventé le salvateur Père Ubu et sa capacité à dire « Merdre ! ».

Balance

Cher Balance, il est difficile pour toi de plonger dans tes tréfonds intérieurs sans contact avec l’autre, parce que tu te découvres bien souvent en miroir au travers des aventures que tu vis. C’est ta façon à toi de t’explorer, et il y a un écrivain né sous ton signe, Wajdi Mouawad, qui le raconte de la plus belle des manières : « Il y a des êtres qui nous touchent plus que d’autres, sans doute parce que, sans que nous le sachions nous-mêmes, ils portent en eux une partie de ce qui nous manque. ». Si la vie t’apporte une solitude temporaire, repense à ces êtres particuliers… Ils sont ton fil d’Ariane vers toi-même.

Scorpion

Connais-tu cette femme incroyable née sous ton signe, cher Scorpion, Alexandra David-Néel ? Elle a eu tant de vies ! Exploratrice, anthropologue, chanteuse lyrique et anarchiste… Elle fut centenaire. Elle a détourné son empathie pour en faire une source d’informations sans souffrance. Lis cela : « Souffrir est absurde et laid. Toute souffrance est un désordre… Mieux vaut s’accommoder des choses, ou les briser que de pleurer à la lune. » En voilà une Scorpionne efficace ! Elle a une astuce à te livrer pour les mauvais jours : « Il fait froid, parce que l’on regarde là où il n’y a pas de chaleur. »

Sagittaire

En période de rétrogradation de Mercure, tu es en droit de te demander comme l’écrivain Sagittaire Pierre Cendors : « Pourquoi est-il si difficile d’entrer en soi si c’est là, paraît-il que nous sommes ? ». Tu n’as l’habitude de pointer ton arc en ta direction, cher Sagittaire, car tu n’as aucune envie de te blesser. Comment faire alors pour visiter tes mondes intérieurs ? Cendors a tant exploré le sujet qu’il te livre une astuce inestimable : « Ne recherche pas qui tu es : tu t’en éloigneras. Reste ouvert. Cela ouvre à tout. » Une belle manière de te dire à toi-même, et si tu allais voir ailleurs si tu y es ? C’est tout l’opposé d’une insulte pour l’explorateur Sagittaire.

Capricorne

Mercure rétrograde en Poissons, et peut-être luttes-tu contre un afflux d’émotions qui se manifeste ? Si tu penses que céder à la sensibilité ne va rien arranger, je te conseille de l’inspirer de ton acolyte Capricorne, l’écrivain Ali Zamir : « Pleurer c’est se décharger des blessures, des douleurs, et des angoisses que le cœur s’épuise à porter dans le silence, c’est surtout se décharger d’un fardeau comme l’amertume de certaines scènes qu’on aimerait pas vivre. ». Ce conteur des îles Comores te donne également quelques encouragements pour formuler tes sentiments : « L’amour est un espace inaccessible pour ceux qui ne savent pas voler plus haut par les mots. » Ce serait dommage de passer à côté, non ?

Verseau

Le poète Richard Brautigan a exploré sa singularité Verseau dans de nombreux textes. En voici un : « Seul au milieu d’une foule d’inconnus, je chante comme le soliste d’un choeur céleste – ma langue un nuage de miel – Y’a des fois, j’me dis que j’suis bizarre ». L’écrivaine Virginia Woolf a beau être née bien avant lui, je l’imagine lui répondre : « Ce qui compte c’est se libérer soi-même, découvrir ses propres dimensions, refuser les entraves ». De quoi nourrir tes réflexions pendant que Mercure rétrograde, et ressentir parallèlement combien tu peux être libre tout en étant porte-parole audacieux mais juste des attentes de ta communauté.

Poissons

L’écrivain Georges Perec avait de réelles préoccupations Poissons : « Où était le vrai ? Où était le faux ? Lorsque j’essayais de me taire, de ne plus me laisser engluer dans ce ressassement dérisoire, dans ces illusions de parole affleurante, le silence, tout de suite, devenait insupportable. Lorsque j’essayais de parler, de dire quelque chose de moi, d’affronter ce clown intérieur qui jonglait si bien avec mon histoire, ce prestidigitateur qui savait si bien s’illusionner lui-même, tout de suite j’avais l’impression d’être en train de recommencer le même puzzle, comme si, à force d’en épuiser une à une toutes les combinaisons possibles, je pouvais un jour arriver enfin à l’image que je cherchais ». Et si la solution se trouvait dans la parole d’un autre écrivain Poissons, Martin Winckler, admirateur de Perec : « En chacun de nous sommeille un bourreau. Le tien, tu es sûr qu’il dort ? »

Episode #18

11 juillet 2019

Les éclipses nous font grimper notre mystérieuse montagne personnelle… Découvre leur lien avec les noeuds lunaires, ces points astrologiques qui symbolisent nos chemins d'évolution. Et utilise l'élan du travailleur Capricorne pour accéder au cocon de repos du Cancer !

Lire la suite

Du 9 au 15 juillet

9 juillet 2019

Cette semaine voit rétrograder Mercure, qui en profite pour rendre une visite à Mars. Nos deux planètes du mental et de l’action se rencontrent dans la jungle du Lion, et nous invitent à trouver notre place en jouant des coudes : seras-tu éléphant, antilope, bonobo ? 

Lire la suite

Du 2 au 8 juillet

2 juillet 2019

La fameuse éclipse tant attendue du 2 juillet est arrivée ! Elle te fait parcourir en profondeur les énergies du signe du Cancer, un voyage dans ton ventre, au coeur de tes dons authentiques et sacrés. 

Lire la suite

Lire dans les étoiles

Découvre les prestations personnalisées d’Invente Ton Ciel : lecture inventive de ton thème natal ou découverte des aspects planétaires qui chatouillent ton quotidien. Je te propose également des formations personnalisées pour t'apprendre à inventer toi-même ton ciel en te transmettant le langage astral et toute sa poésie.

À venir : création personnalisée de cadeaux poétiques basés sur la carte du ciel !

Découvrir