Du 1er au 7 octobre

1 octobre 2019

Cette semaine est le point d’orgue de la succession de métamorphoses que tu traverses en cette année 2019. C’est avec une intensité de Pluton très forte que tu vas pouvoir découvrir ton nouveau visage dans le miroir, presque similaire mais comme habité d’une musique qui te ressemble davantage. L’authenticité et toi, vous avez rendez-vous.

Il est merveilleux de pouvoir vivre une quête d’authenticité en pleine saison de la Balance, car c’est un signe qui est réputé pour trouver son équilibre au milieu de son environnement en se laissant parfois tenter de porter un masque pour éviter ce qu’il déteste le plus au monde : les conflits. C’est habituellement dans le signe qui suit, le Scorpion, que tous les masques tombent et que la profondeur sort de l’ombre pour aller se montrer en pleine lumière. Alors que cette semaine, c’est comme si les forces de la Balance et du Scorpion s’associaient : la quête d’harmonie de la Balance ne se réalisera pas sans se lier à la puissance du Scorpion qui va lui permettre de perdurer. En effet, cette semaine il n’est pas question de compromissions, mais bien de solutions pérennes, qui prennent en compte toutes nos aspérités. 

Cette année, nous avons été guidés par les étoiles pour nous reconnecter à une aspiration véritable, celle là même qui associait les capacités de rêves vivaces de Neptune et à l’ambition folle de Jupiter. Et Saturne veillait à y mêler son sens aigu des réalités, optant pour une danse avec Pluton et le Noeud Sud qui nous a amené à identifier nos vieux schémas répétitifs et non-constructifs, puis de nous en libérer. 

Pour cela, Pluton a fait une longue rétrogradation en Capricorne, plongeant dans nos terres intérieures pour les purifier avec un produit magique dont il a le secret : une recette faisant mijoter acceptation, puissance et volonté. C’est une substance décapante qui peut décrasser les peurs les plus aliénantes, celles qui empêchent de se réaliser. Elle retire chaque dégât ancrés sur nos mémoires, chaque puits de déception où l’eau stagne et ne sent plus très bon… Il est possible que cela crée un vrai sentiment de terreur, comme lorsque l’on va se faire opérer. Le chirurgien Pluton, c’est ce grand maître qui ne parle pas beaucoup pour ne rien dire, qui n’a pas l’air très sympa, mais qui est tellement réputé et reconnu que c’est quand même lui que tu as choisi les yeux fermés pour te guérir. D’ailleurs, il parait même qu’il ne laisse pas de cicatrice… Il va juste aller voir là où ta puissance est coincée, et lever le barrage en stimulant tes capacités d’autoguérison. Même si c’est le moins délicat du système solaire, c’est aussi celui qui croit le plus en toi.

Et ton opération est presque terminée ! Pluton redevient direct cette semaine, jeudi exactement, et donnera le bâton de la course de relais à Mercure qui entrera dans le signe du Scorpion. Mercure sera son messager, et te chuchotera à l’oreille durant les prochaines semaines le compte-rendu de l’opération… Sois à son écoute, parce que les messages que tu recevras seront d’une beauté étincelante et te guideront sur le chemin que tu hésites peut-être encore à emprunter… Celui qui te fait suivre ton étoile.

Mais, il opère quoi exactement Pluton ? Et bien, tes peurs, tes doutes, tes petites hontes. On s’identifie tellement à notre signe solaire, qui est aussi celui sur qui l’ego s’appuie pour trouver sa force, que l’idéal qui s’en dégage est parfois d’une cruauté qui nous dévaste : on cherche à s’y retrouver avec une perfection qui n’est qu’un leurre.

Nous sommes bien davantage qu’un signe solaire, lui même nuancé par la maison astrologique dans laquelle il se trouve, par les éventuelles planètes de qui notre Soleil peut être conjoint, par les aspects qu’il forme avec le reste de notre système solaire, par la place de notre signe lunaire qui est invité à jouer notre musique intérieure en allié égal avec notre signe solaire, par notre ascendant qui nous fait réagir de manière si spontanée que l’on lâche un peu prise sur toute la pression que l’on se met pour atteindre nos sacro-saints rayonnements. Vivre la vérité de son Soleil, c’est accepter tout le système qui l’entoure : le fameux système solaire. Nous sommes une association de nuances qui n’appartiennent qu’à nous et trouvent toutes sens quelque part. Et parfois, ce que l’on croit être un impératif de notre signe solaire, et bien… nous n’avons pas envie de l’incarner. Et il y a peut-être des raisons à cela dans ton thème astral, pour pouvoir libérer toute ta puissance d’être en vie. 

Alors, dans ton signe solaire, quel est le petit comble, la honte que tu caches peut-être, l’envie qui ne semble pas coller, et que Pluton t’invite à accepter ?

Bélier

Et si l’impulsif Bélier, roi de l’action, initiateur de possibles par son pouvoir d’étincelles magiques… avait secrètement envie de s’autoriser à ne rien initier du tout ? Lorsque Pluton dépose le Bélier sur sa table chirurgicale cosmique, il l’invite à prendre plaisir à écouter le silence, à ne pas réagir aux stimuli extérieurs et à s’alourdir dans une passivité le temps de se reposer. Il lui suggère d’oublier le pronom « je » quand il est usé de se batailler pour se faire respecter, et de se couler dans un « nous » qui le ressourcerait quelque temps, sans avoir une once de culpabilité d’être un peu moins martien…

Taureau

Et si le sensitif Taureau, spécialiste de l’inventaire de la matière, amoureux du temps présent… avait secrètement envie de s’autoriser à trier, jeter, détruire ? Lorsque Pluton dépose le Taureau sur sa table chirurgicale cosmique, il l’invite à se déposséder de cette matière à laquelle il s’identifie, à s’avouer à lui-même qu’il s’alourdit de contraintes dans sa forteresse. Il lui suggère de pratiquer une sorte de dissolution de tout son être, et d’écouter son désir de déménager dans une maison vide et pouvoir tout recommencer sans se laisser dominer par une forme de peur de s’abandonner en route…

Gémeaux

Et si le léger Gémeaux, sur son tapis volant des idées, un cocktail vaporeux dans la main… avait secrètement envie de s’autoriser à se poser, à s’incarner, et à devenir saisissable ? Lorsque Pluton dépose le Gémeaux sur sa table chirurgicale cosmique, il l’invite à assumer qu’il lui manque un petit quelque chose lorsqu’il n’est que dans les idées, les projections et le souffle de possibilités variées. Il lui suggère d’aller voir ce qu’il se passe dans son corps quand il s’engage dans une voie simple, unique, et de l’honorer car il ressent qu’elle est qu’une justesse infinie. Il lui dit de croire en sa capacité de choisir.

Cancer

Et si le doux Cancer, d’une empathie naturelle, qui arrive toujours à se mettre à la place des autres… avait secrètement envie d’écouter pleinement ses propres contrariétés et d’arrêter de tout accepter parce qu’il a un super-pouvoir de résilience ? Lorsque Pluton dépose le Cancer sur sa table chirurgicale cosmique, il l’invite à ne pas se faire avoir par des émotions de colère mal placée contre les autres qui le comprennent un peu moins que lui ne les comprend… et l’incite à assumer qu’en fait, il a souvent besoin de penser juste à son propre sort et qu’il n’y a aucune honte à cela. 

Lion

Et si le valeureux Lion, engagé sur une quête de noblesse et de reconnaissance, portant haut la valeur du courage… avait secrètement une énorme boule de peur au ventre ? Lorsque Pluton dépose le Lion sur sa table chirurgicale cosmique, il l’invite à assumer de ne pas être toujours à la hauteur de ses idéaux, et de se sentir bien dans sa peau d’être humain faillible sans se torturer. Il lui explique les vertus de l’humilité et que pour pouvoir transmuter ses faiblesses en points forts, faut-il encore les avoir explorées et regardées en face… C’est aussi bon de pouvoir se balader sans porter une armure.

Vierge

Et si le perfectionniste Vierge, capable de comprendre toutes les nuances et de les analyser pour ensuite les offrir sur un plateau au monde entier… avait secrètement envie de faire quelque chose qui ne sert absolument à rien ? Lorsque Pluton dépose le Vierge sur sa table chirurgicale cosmique, il l’invite à lâcher prise sur le fait que ça le fait abominablement fantasmer de passer du temps sans échéance, sans pression, sans compte à rendre. Il lui suggère d’essayer de réaliser ce désir, et lui susurre à l’oreille qu’il n’y a aucune raison qu’il soit le seul signe du zodiaque voué à ne pas respirer sans rien prouver.

Balance

Et si l’artistique Balance, aux douces tonalités harmonieuses et aux capacités diplomatiques innées et exploitées… avait secrètement envie de piquer une énorme crise de colère et d’insatisfaction ? Lorsque Pluton dépose la Balance sur sa table chirurgicale cosmique, il l’invite à accueillir tous les sentiments mitigés et émotions stagnantes qui sont dans la salle d’attente de son âme. Il la guide pour qu’elle découvre et accepte que s’occuper de ce que l’on juge moche en soi peut décupler la force, la créativité… mais également la tolérance, qui est une vertu clef du signe de la Balance. Alors, tolère-toi toi-même…

Scorpion

Et si l’intense Scorpion, si sensible à la profondeur des puits de chacun, et aux capacités extraordinaires de voir clair dans la nuit noire… avait secrètement envie de rester un peu en surface parce que l’air y est davantage respirable ? Lorsque Pluton dépose le Scorpion sur sa table chirurgicale cosmique, il n’a pas grand chose à lui apprendre tant ils sont déjà bien connectés. Alors notre docteur des ombres se met à penser aux vacances qu’il aimerait bien prendre… Et le Scorpion ressent en écho à quel point il souhaiterait avoir un peu la paix. C’est peut-être ça, l’ombre de l’ombre… la paix.

Sagittaire

Et si le vaillant Sagittaire, toujours prêt pour l’aventure, et guide efficace pour nombre de ses congénères… avait secrètement envie de soudainement ne rien faire du tout ? Lorsque Pluton dépose le Sagittaire sur sa table chirurgicale cosmique, il est surpris par une fougue, une tempête en dedans, une quête de liberté… qui passerait par de contemplatives découvertes, le corps au repos. Il l’invite à apprendre à revenir sur ses acquis, et à ressentir le confort de compétences déjà acquises, la joie de retrouver un objet qui le liait au passé, une pause dans le temps juste pour se souvenir de qui l’on est.

Capricorne

Et si le rigoureux Capricorne, capable de tant d’efforts et de persévérance, respectant à la lettre les contrats qu’il signe avec son propre univers… avait secrètement envie d’abandonner quelque chose et ne plus s’y investir du tout ? Lorsque Pluton dépose le Capricorne sur sa table chirurgicale cosmique, il découvre que, même si c’est bien caché sous un tablier de travailleur acharné, l’envie de ne se désengager avant d’avoir terminé une tâche est bien là, sous-jacente. Il lui explique que l’envie de lâcher l’affaire peut être présente pour ne pas perdre du temps… et que retourner sa veste, c’est parfois simplement écouter son évolution.

Verseau

Et si l’engagé Verseau, visionnaire et révolutionnaire, penseur clef du collectif… avait secrètement envie de ne plus participer au sauvetage du monde ? Lorsque Pluton dépose le Verseau sur sa table chirurgicale cosmique, il déracine tous les traumatismes qui l’ont amené à préférer sauver plutôt que souffrir. Et il finit par lui expliquer qu’il n’a pas à choisir entre lui et les autres, et que s’occuper de lui-même n’est pas se sauver… mais vivre. Il lui suggère d’incarner son idéal dans une vie simple et heureuse, parce que c’est peut-être là que ce joue la prochaine révolution…

Poissons

Et si l’aimant Poissons, spirituel et inspiré, portant hautes les valeurs de compassion et de foi… avait secrètement envie d’arrêter de se laisser porter par la puissance de l’univers et d’être plus émissif ? Lorsque Pluton dépose le Poissons sur sa table chirurgicale cosmique, il lui fait quelques piqûres de données très pragmatiques et concrètes afin de lui montrer que parfois la solution est complètement accessible, facile et sous son nez. Il lui suggère que l’on a beaucoup de réponses à l’intérieur de soi, et que le tournis que lui procure une haute dose de mysticisme peut le déconnecter avec la réalité dont il a besoin pour vivre en tant qu’être humain sacré…

Du 15 au 21 octobre

15 octobre 2019

Après cette intense Pleine Lune en Bélier, je t’invite à te reposer et à prendre le temps de te ressentir. Que tu te sentes plein de force et aligné, ou au contraire perdu et accompagné par tes peurs, c’est important de prendre le temps de trouver le calme. 

Lire la suite

Episode #19

12 octobre 2019

Les transits de Saturne sont en filigrane de nos vies. Réputée pour être le rabat-joie du zodiaque, Saturne n'a pas bonne presse… Apprends et découvre comment cette planète fonctionne afin de pouvoir l'embaucher comme gouvernante efficace de ta structure intérieure !

Lire la suite

Du 8 au 14 octobre

8 octobre 2019

Cette semaine, j’aurais souhaité pouvoir ne t’écrire que du silence. Ou plutôt, le son que tu entendrais si tu collais à ton oreille un coquillage. Mercure prend le temps d’explorer le Scorpion pour un long voyage qu’il entame pour une première étape en compagnie de Vénus. Une réflexion sera posée sur tes relations, et cela bien au-delà des mots : c’est ton système d’échanges tout entier qui va se purger de ce qui ne nourrit pas ton âme.

Lire la suite

Lire dans les étoiles

Découvre les prestations personnalisées d’Invente Ton Ciel : lecture inventive de ton thème natal ou découverte des aspects planétaires qui chatouillent ton quotidien. Je te propose également des formations personnalisées pour t'apprendre à inventer toi-même ton ciel en te transmettant le langage astral et toute sa poésie.

À venir : création personnalisée de cadeaux poétiques basés sur la carte du ciel !

Découvrir